Croisière sur l’Oise

Vendredi 9 octobre, 13h30 : de vaillants retraités Boisemontais accompagnés par la sympathique commission du CCAS, s’installent dans l’autocar qui les conduira à l’embarcadère de Cergy-Pontoise pour une douce croisière entre Pontoise et l’Isle-Adam. Le soleil automnal est bien présent et nous annonce déjà un bel après-midi. On peut dire que l’humeur est au beau fixe !

Arrivés sur le quai, il faut maintenant accéder à notre embarcation … testons un peu nos marins d’eau douce…  ont-ils le pied marin et un bon équilibre pour traverser sur la passerelle flottante ?  Vont-ils faire preuve d’agilité et tenter le grand écart pour atteindre le pont du navire ? Pas de problème tout le monde est reçu à l’examen !

Chacun choisira sa place : pour les plus téméraires ce sera sur la terrasse dos au soleil et pour les plus délicats au chaud dans la carrée. Le moteur ronronne, départ imminent, on largue les amarres mais seulement pour quelques ronds dans l’eau car…  retour au quai… on s’interroge… serions nous déjà en panne ? Non, nous avons oublié le guide ! Il est en retard ! En attendant patiemment,  certains prendront plaisir à admirer les berges animées, les remparts majestueux du château qui surplombent la rive, toisant le cours de la rivière. D’autres se concentreront sur leur magazine préféré ou se laisseront aller dans les bras de Morphée ! Enfin notre accompagnatrice arrive ! Cette fois c’est le vrai départ.

Tout au long de cette escapade, nous découvrirons une partie de cette rivière de 340 km qui prend sa source en Belgique à 309 m d’altitude. Elle traverse 5 départements et 139 communes avant d’atteindre Conflans-Sainte-Honorine où elle se jette dans la Seine à 20 m d’altitude. Empruntés par les hommes et leurs chevaux au cours des siècles précédents, les berges de l'Oise, qui avaient longtemps été laissées à l'abandon ont retrouvé, depuis quelques années, leur attrait d'antan pour le plaisir des pêcheurs et des promeneurs. Restaurants et guinguettes étaient des lieux très fréquentés des Parisiens. On venait sur les bords de l’Oise pour se ressourcer, se distraire et même se baigner. Ces délicieux moments de rafraîchissement ont été interrompus par le trafic fluvial devenu très important.

L’Oise a toujours été source d’inspiration pour de nombreux artistes et c’est à l’Isle Adam que les peintres de l’Ecole des Bords de l’Oise s’installent pour amorcer la peinture en plein air.  Les impressionnistes suivront ces traces pour définir leur propre chemin pictural.

Après avoir traversé les villes de Saint-Ouen-L’Aumône, Eragny, Méry, Mériel, nous atteignons le débarcadère de l’Isle-Adam. L’accostage est difficile, mais les marins mettent enfin pied à terre !

Nous nous dirigeons maintenant vers le petit pont de bois qui traverse un bras du Cabouillet pour contempler EVILA, la belle sirène placée sur un socle de pierre. EVILA est la contraction de « Eve de l’Isle Adam ». C’est au cours d’un voyage à Copenhague que M. Poniatowski, alors député européen, a un coup de foudre pour cette sirène. Ce qui lui donne l’idée d’en offrir une à sa ville.

EVILA, prête à s’élancer dans les eaux, donne une indication sur l’importance des crues de l’Oise. Lorsqu’elle disparaît complètement sous les eaux, la plage et l’île du Prieuré sont inondées. Mais EVILA n’est pas seule… Cygnes, canards, foulques et un magnifique ragondin lui tiennent compagnie et viennent volontiers chercher quelques nourritures à l’arrivée des promeneurs. Après ce voyage au grand air, pour nous c’est aussi l’heure d’une petite collation. Nous nous rendons au restaurant le ? où rafraîchissements, café, chocolat et petites viennoiseries sont à disposition pour le plaisir des papilles.  Les commentaires vont bon train, les rires s’entrechoquent. Quel bon moment ! Puis il est l’heure de reprendre le chemin du retour. Merci à toute l’équipe du CCAS pour être à l’initiative de cet agréable après-midi.    

 

Croisière sur l’Oise
Croisière sur l’Oise
Croisière sur l’Oise
randomness